Florent Ibenge: " On se prépare sereinement pour bonifier le point de l'extérieur acquis face à Raja’’

Florent Ibenge: " On se prépare sereinement pour bonifier le point de l'extérieur acquis face à Raja’’
Le technicien congolais a aussi parlé des Léopards de la RDC, en prévision du match amical contre le Super Eagles du Nigeria

En prévision du match de la deuxième journée de la Coupe de la Confédération entre l’AS V Club et Asec Mimosa d’Abidjan de ce mercredi au stade des Martyrs de la pentecôte, Jean- Florent Ibenge Ikwange, entraîneur de l’AS V Club et aussi sélectionneur des Léopards de la RDC, s'est confié à votre rédaction au cours d'une entrevue exclusive à quelques heures de cette joute.

 

Ufcongo.org: l’AS V Club reçoit ce mercredi à Kinshasa le club ivoirien d’Asec Mimosa, en match de la deuxième journée de la Coupe de la Confédération. Quelle est la santé de V. Club à quelques heures du match contre Asec d'Abidjan ?

 


Florent Ibenge:
 L'équipe va bien. Au niveau physique, il y a un blessé en l'occurrence Omar Sidibé qui a repris l'entraînement individuel et non collectif. Au niveau mental, on est sur la route de la guérison. On se prépare tranquillement pour bonifier le point de l'extérieur acquis face à Raja AC de Casablanca lors de la première journée et prendre les points à domicile car on a vraiment envie de jouer les quarts de finale.

 

 


Une idée sur Asec Mimosa d'Abidjan ?

 

Cette équipe évolue en 4-2-3-1 et 4-3-3 en s'appuyant sur trois individualités en attaque de bonne facture et deux milieux récupérateurs. Lors de leur premier match, ce club a beaucoup souffert à domicile. Nous devons bouger cette équipe, mettre beaucoup d'enthousiasme pour chercher les trois points.

 


Le signe indien (yombo) ou l'irréalisme des attaquants vaincu?

 

Le ‘‘yombo’’, je ne connais pas. Moi, je connais plutôt la dynamique de la victoire et celle de la défaite s'expliquant ainsi: quand on gagne, vous êtes sérieux, gai, vous avez la réussite et vous êtes en confiance. A contrario, quand on perd, c'est le doute qui s'installe, c'est l'ennemi du football. Un fait m'a marqué au niveau mental : Chadrack Muzungu Lokombe, 20 ans, ce jeune joueur marque le second but contre FC Saint Eloi Lupopo. Mais curieusement, il ne le célèbre pas, il est triste dans son coin. Ce qui veut dire qu'il est en train de se libérer. Ce dernier abat déjà un grand travail notamment contre Raja de Casablanca et Saint Eloi Lupopo dans lesquels il a montré un bon niveau.

 


La plupart de joueurs des Léopards n'ont pas assez de temps de jeu dans leurs clubs. Cette situation ne va-t-elle pas entamer leur prestation en sélection nationale?

 

Évidemment quand les internationaux ont un moindre temps de jeu dans leurs clubs, c'est très préjudiciable. N'oubliez pas qu'on sélectionne un joueur parce qu'il brille dans son club. Nous avons vécu cette situation lors du dernier match amical contre la Tanzanie. J'ai eu à intégrer ces joueurs quand même pour la suite de la compétition et leur donner envie de regagner très vite leur place. C'était le cas de Neeskens Kebano, Chancel Mbemba, Britt Assombalanga, de Chadrac Akolo,... C'était pour leur montrer aussi que quand ils sont en difficulté, ils peuvent compter sur nous. Nous leur avons dit qu'ils doivent se remettre en condition de jouer sinon il leur sera difficile de revenir.

 


Comment remédier à ce problème de temps de jeu ?

 

Simplement par une grande concurrence. C'est ce qui fait notre force jusqu'à présent. Il y a des joueurs qui sont en position de jouer, eh! Bien, il faut faire appel à eux de Ben Malango Nzita de Mazembe, Dago Tshibamba du DCMP, Jean- Marc Makusu de l’AS V Club, Arsène Zola et Kevin Mondeko de TP Mazembe, ...pour les locaux. A l'extérieur, vous avez vu Tshibolia, Kabongo Kasongo de SC Zamalek etc

 

Interview réalisée par Olivier Sefu (ufc)
Kinshasa, le 15 mai 2018

Toutes les actualités
Bana Foot Institute Fédération Congolaise de Football Association   : Leopards foot site DPPI